Femmes

* Cette oeuvre intitulée « DISPARITION » est dûe à l’artiste yémenite Bouchra Almutawakel…

* This work by the Yemeni Bouchra Almutawakel is called  » Disappearance « ...

Publicités

Festin

.

En goulue de câlins, les papilles en émoi

Sans fin j’ai faim de toi tous les sens aux abois

 

Accommoder ta peau

À la sauce mélo

Me gorger de ton rire

Savourer ton désir

 

Te picorer les lèvres

Pour exalter nos fièvres

Croquer à même ton cœur

Vorace et sans pudeur

 

Au fond de mon palais

Sentir sucré salé

Le goût du sang mêlé

Aux alcools vanillés

 

Ebullition des corps

Qui fusionnent et consument

Dansant sur les accords  

De mille bulles d’écume

 

Orgie de magie folle

Sur un lit d’étincelles

Et ballet de lucioles

En chaos torrentiel

 

Enfin l’âme sereine et la chair frémissante

Me fondre dans tes bras repue et innocente.

Lilas Conuts

Peinture :  Bernard Janson http://bernard-janson.pagesperso-orange.fr/peinture-au-couteau-ambiance/peinture-abstraite-couteau-AM-F-00.htm

Lions

.

.

.

.

.

Derrière nos mots et nos silences

Derrière nos rires et nos violences

Que de tendresse, que de patience

Pour atténuer la distance

.

De paradoxes en dilemmes

D’imaginaires en problèmes

De coups de cœur en « je t’aime »

Sept ans déjà mon Gérémy

Qu’une pirouette d’énergie

Sans bruit, fit basculer nos vies

.

Tantôt orage

Tantôt velours

Sept ans de rage

Sept ans d’amour.

,

Lilas Conuts

Peinture : Jean Pierre Le Bars http://www.linternaute.com/sortir/vos_tableaux/0610-selection/2.shtml

Tu

.

.

.

.

.

.

Si je pouvais le dire
Je le dirais sans voix
Ne le dirais qu’à toi

Défendu, tu, éperdu
N’écoutant aucun présage
Faisant fi de tous barrages
Notre amour a survécu …

Si je savais l’écrire
Je l’écrirais cent fois
Je l’écrirais pour toi

Que de silences sur nos carences !
Que de confiance dans cette alliance !
Que de violences sur nos cinq sens !

Si je devais le vivre
Je le vivrais par choix
Le vivrais avec toi

Nos vies se tissent au fil de l’eau
Tantôt cascade tantôt ruisseau,
J’ai ton absence qui me hante
Et ta tendresse au creux du ventre.
.

Lilas Conuts

Peinture: Marlo http://www.lune-de-suchet.com/article-33429391.html

Pulsion

.

 

 

 

 

 

 

 

 

En elle femme

Sans swing de slam

Les mots s’enflamment

Et se déclament

Ses états d’âme.

 

Lorsque jaillit la poétesse

Toutes les ombres disparaissent

Pour ne garder que la promesse

D’un simple partage d’ ivresses

 

Ses peurs elle brame

Ses maux elle blâme

Ses joies elle clame !

 

Si tu as comme elle le goût des mots

Qui dansent et frappent sous la peau

Tantôt caresse tantôt couteau

Si tu es vrai sans grand mélo

Slameur, conteur pleins d’idéaux

Tu es son frère alter-ego.

 

Lilas Conuts

Peinture: Dyna http://www.peinture-spirit-dyna.fr/

Chaos

.

.

.

.

..

.
  .

.

.

 

La porte s’ouvre je n’entre pas

Tu me regardes ne bouges pas

Où sommes nous ?

Tout est flou ?

Tu es là

Je te vois

J’avance la main

Je ne trouve rien

J’entends du bruit comme des fusils

J’ai le cœur qui bat dans mon ventre

Moi tout ce que je veux c’est que tu rentres

Un arbre en fleur, des gens qui rient

Ma mère courant sous la pluie

Et toujours toi

Sans forme sans voix

Toi qui t’éloignes de moi

Je crie ton nom

Attends moi non …!

Le corps trempé

Désemparée

Même mes siestes

Sont indigestes.

.

Lilas Conuts

Peinture: Lilite Dumont

Sursis

.

.

.

..

..

.

 

Regards complices à contre jour

Seule la mer aux alentours

Instant propice vent de velours

Caresses lentes que l’on savoure

Faut-il attendre d’autres toujours ?

.

Tant que ta main est dans la mienne

Et que les vaguent nous entraînent

Tant que cette onde magicienne

Berce nos corps et nous enchaîne

Faut-il vraiment que demain vienne ?

.

Au pied de grands tamariniers

Une natte deux manous un panier

Ma tête sur ton ventre posée

Langueur de nos corps rassasiés

Faudra-t-il un jour nous quitter ?

.

Lilas Conuts

Peinture: Lilite Dumont